Passer au contenu
Téléchargez votre balado du Cabaret des variétés littéraires

La STO fait le point sur la nouvelle offre de service automnale

Publié : 2019-12-20

La STO fait le point sur la nouvelle offre de service automnale

Hausse d'achalandage de 11 % et
diminution des surcharges de 16 % sur le réseau

En cette fin d'automne, la Société de transport de l'Outaouais (STO) fait un retour sur la rentrée automnale. Force est de constater que nous vivons depuis 2016 l'une des plus grandes croissances d'achalandage au pays. Cette importante hausse vécue à Gatineau, mesurée à l'aide du nombre de validations de cartes à puce comme l'illustre le graphique ci-dessous pour les mois de septembre à novembre, de 2016 à 2019, est une bonne nouvelle qui entraîne cependant son lot de défis opérationnels.

Cet automne, un investissement record de 4M$ a permis d'améliorer l'offre de service partout sur le réseau et ainsi, d'offrir 24 400 heures de service supplémentaires à notre clientèle. « Un investissement de 4M$ est à nouveau prévu en 2020, ce qui fera de la STO la seule société de transport au Québec à bonifier son offre de service de 5 % annuellement, pendant 3 années consécutives, et ce, conformément à la Politique de mobilité durable – 2030 », de mentionner la présidente de la STO, Mme Myriam Nadeau.

À titre indicatif, à l'automne 2018, du lundi au vendredi nous avons offert 2 675 voyages par jour alors que cet automne, nous en sommes à près de 2 800 voyages par jour.

Alors que l'achalandage continue de grimper, les surcharges* sont en baisse sur le réseau. En effet, du 26 août au 29 novembre 2019, comparativement à la même période en 2018, nous observons une diminution de 16 % des surcharges à bord des autobus, et ce, du lundi au vendredi.

Tel qu'observé ci-dessous, avec le retour des vacances, le début des classes et la nouvelle offre de service de transport en commun qui entre en vigueur à la fin août, c'est une fois les ajustements faits sur le réseau et les habitudes créées chez la clientèle que les choses se stabilisent habituellement dès le mois d'octobre.


Parmi les lignes d'autobus à bord desquelles les chauffeurs ont déclaré une surcharge, ce sont les lignes 200, 59, 100, 24 et 400 qui arrivent premières. Ceci étant dit, comme l'illustre le graphique, ces lignes affichent moins de surcharges qu'en 2018 tout en conservant une croissance d'achalandage qui varie entre 8 et 20 %.

Les arrêts où ont été enregistrées le plus de surcharges à bord des autobus sont : Wellington/Bank, Wellington /Lyon, Terrasses de la Chaudière, Portage/Laval, Portage/Aubry, Rivermead, Alexandre-Taché/Bégin, station de la Gappe et Lionel-Émond/Saint-Raymond. 

Comment pallier à cette forte croissance?

  • Au quotidien, lorsque la main-d'œuvre et les autobus sont disponibles, nous ajoutons des voyages aux lignes où les besoins sont les plus pressants. Idem pour les articulés, mais il ne faut pas oublier qu'il y a des besoins partout sur le réseau. En moyenne, depuis le 26 août dernier, ce sont 75 voyages qui ont été ajoutés par semaine.
  • En 2020, tel que mentionné précédemment, la STO prévoit déjà injecter un autre 4 M$ dans son offre de service afin de mieux répondre aux besoins de déplacements de la clientèle.
  • Le parc d'autobus de la STO compte actuellement 345 autobus, dont 260 réguliers et 85 articulés. 43 nouveaux autobus hybrides réguliers feront progressivement leur arrivée entre la mi-janvier et la fin mars 2020. Cependant, certains véhicules dont les 7 autobus « Classic » seront remisés.
  • Afin de mieux accompagner notre clientèle lors de leurs déplacements, le compte @STO_direct a vu le jour cet automne sur Twitter et est alimenté, du lundi au vendredi durant les heures de pointe, par deux nouveaux agents d'information. Aussi, 100 nouveaux panneaux à messages variables sont en cours d'implantation sur le réseau.

Télécharger en format PDF

- 30 -


Renseignements :   

Sophie St-Pierre
Directrice adjointe
Service des communications, du marketing et des relations avec la clientèle
819 770-7900, poste 6117


*Surcharge : Une surcharge, c'est lorsque l'autobus est complet et que le chauffeur se voit dans l'obligation de laisser un ou des clients à l'arrêt d'autobus. Il la déclare alors sur sa console de travail ce qui permet de prévenir le régulateur en service.

 

©

2012 Société de transport de l'Outaouais. Tous droits réservés. Les informations et données qui apparaissent sur ce site ne peuvent être utilisées à des fins commerciales ou lucratives sans autorisation de la STO.